MINISTÈRE DU PÉTROLE
ET DES ENERGIES

Filière éolienne

Le Sénégal dispose d’un potentiel éolien non négligeable, notamment sur la  bande côtière d’une largeur de 50 km allant de Dakar à Saint-Louis où la vitesse moyenne annuelle des vents à 10 m de hauteur est de l’ordre de 4,0 m/s. Les mesures récentes effectuées entre 30 m et 40 m de hauteur ont révélé l’existence de vitesses de plus de 6,0m/s. Dans le cadre de la valorisation de ce potentiel, plusieurs projets et programmes, concernant les différentes applications de la filière et ayant requis la mobilisation de financements importants, avaient été mis en œuvre entre 1980 et 1989 (Niaga Ouolof, Mboro, Louly Ngogom et Louly Bentegné avec le financement de AFME et le parc éolien de Mboro avec la coopération italienne).