MINISTÈRE DU PÉTROLE
ET DES ENERGIES

MAÎTRISE DE L'ENERGIE

L'AEME DISPOSE D'UNE STRATEGIE NATIONALE

Le jeudi 16  mars 2017, l’Agence pour l’économie et la maitrise de l’énergie (AEME) a invité les experts autour d’un document pour une validation et l'adoption du rapport final sur la stratégie nationale de maitrise de l’énergie. L'atelier de validation qui a été tenu au King Fahd Palace, à Dakar, a été présidé par le Directeur de cabinet du Ministère de l'Energie et du développement des énergies renouvelables, M. Mor Ndiaye Mbaye.

En marge de la rencontre, le Directeur de la structure Birame Faye a indiqué que dans le cadre de la facture publique d’électricité, l’AEME dans le cadre du programme d'analyse, de suivi et de réduction des dépenses d'électricité du secteur (Sardel), prévoyait une économie d’1millirad 500 FCF  par an dans le domaine de la facture publique d’électricité. 
« Le programme a déjà audité 7000 polices d’abonnement de l’administration et cela nous a permis d’identifier et déceler toutes les anomalies administratives et techniques. Toutes les anomalies administratives ont été corrigées et là nous sommes en train d’apporter des solutions aux anomalies techniques avec l’acquisition et la pose de condensateurs. Selon M. Faye, dans l'évaluation de ce programme ne serait-ce que pour le dernier trimestre, nous avons réussi à faire économiser à l’Etat du Sénégal un demi-milliard. Et à ce rythme, c’est 1 milliard 500 d’économies par an dans le domaine de la facture publique d’électricité, et cela n’a rien à voir avec le travail que nous sommes en train de faire dans les ménages avec le remplacement des lampes incandescentes par des lampes à économie d’énergie », a-t-il laissé entendre. 
Ce même travail dans l’administration est en train d’être fait dans les industries, « et nous comptons passer à l’exécution des recommandations issues de ces audits », a ajouté M. Faye. 
Un programme de 450 millions a permis de revoir tous les éclairages des bâtiments symboliques du Sénégal. 
Pour sa part, venu présider la rencontre, M. Mor Ndiaye Mbaye, Directeur de cabinet du ministre de l’énergie et du développement des énergies renouvelables, a indiqué que l’AEME était à la dernière étape du processus. 
Un document sur lequel ont travaillé tous les acteurs est « élaboré pour servir de cadre de référence  articulé en vue de proposer des mesures concrètes, techniquement faisables, économiquement viables et financièrement soutenables, pour le renforcement de la maitrise de l’énergie dans le cadre énergétique national.» 
 

Beaucoup d’initiatives ont été prises de façon spontanée, mais l’AEME est sur le point de réussir à doter le secteur d e la maitrise de l’énergie, une stratégie nationale horizon 2030, arrimé sur le PSE, dont l’objectif est de faire économiser à l’Etat plus de 6600 milliards avec un investissement de moins de 1000 milliards ».