Un accord tripartite pour baisser les charges de production des boulangers

Le Ministre du Pétrole et des Energies, Mme Sophie GLADIMA et son homologue du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, Mme Aminata Assome DIATTA, ont présidé le mercredi 17 février 2021, au Building Administratif Président Mamadou DIA, la signature de la convention de partenariat liant l’Agence pour l’Economie et la Maitrise de l’Energie (AEME), Senelec et la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal (FNBS). L’objectif principal de cet accord est d’arriver à réduire les dépenses d’électricité dans le secteur de la minoterie.

L’accord vise à accompagner les boulangers du Sénégal pour qu’ils améliorent la rentabilité de leurs activités grâce à une meilleure maitrise des dépenses énergétiques, considérées comme un facteur important de production. Le partenariat s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de l’AEME 2019-2023 dénommé « Sakkanal » et celui de Senelec dénommé « Yessal 2020 ».

Selon Monsieur Amadou GUEYE, Président de la FNBS, les factures d’électricité coûtent chers et plombent leurs activités, ce qui a poussé certaines boulangeries à fermer. Il estime cependant qu’avec une meilleure compréhension de la facturation et un accompagnement de l’AEME et de Senelec, les choses peuvent changer positivement. « Avec l’AEME, nous avons compris qu’il suffit d’une meilleure compréhension de la facturation pour baisser les charges », a admet M. GUEYE. Il reconnait que la puissance souscrite par l’abonné est un élément important, pour minimiser les charges.

Le plan stratégique « Sakkanal » définit les programmes prioritaires à conduire, les ambitions d’économies d’énergie à l’horizon 2023 et les modalités d’opérationnalisation tandis que « Yessal 2020 » accorde une grande importance à la gestion de la demande électrique pour mieux optimiser le système d’offre d’électricité au niveau national. Ces différents programmes vont aider la FNBS à réduire globalement les dépenses d’électricité de ses membres et à mieux gérer leurs consommations et factures d’électricité.

Améliorer la rentabilité et la compétitivité

La synergie des programmes de ces deux entités va permettre de mettre en œuvre divers actions parmi lesquelles une assistance technique, la promotion de technologies performantes pour l’éclairage, la réglementation-normalisation, la mise à niveau énergétique, le renforcement de l’information sur la facturation et la diversification des sources énergétiques comme le solaire pour contribuer à la baisse des charges dans le secteur de la minoterie

Pour le Ministre du Commerce et des PME, il s’agit là d’une importante initiative pour le développement des unités industrielles. « Cette convention est un pas de plus qui va permettre aux boulangeries d’améliorer leur rentabilité grâce à une utilisation efficiente de l’énergie », a-t-elle souligné.

Pour son homologue du Pétrole et des Energies, « cet acte fort s’inscrit dans le cadre de la prise en charge des préoccupations du secteur de la Boulangerie avec l’accompagnement de l’État sur les questions de maîtrise énergétiques, de réduction des dépenses d’électricité et d’amélioration de la compétitivité ». L’énergie figurant parmi les principaux facteurs de croissance, le ministère du Pétrole et des Energies veut améliorer son accessibilité et sa disponibilité grâce aux actions de maîtrise de l’énergie, de diversification énergétique avec les énergies renouvelables, de gestion de la facturation et de gestion de la demande électrique. Selon Mme Sophie GLADIMA, cela « constitue un moyen sûr de soulagement financier durable et pourra renforcer la compétitivité de nos entreprises. (…) C’est pourquoi Cette initiative conjointe de l’AEME, SENELEC et de la FNBS est à féliciter et à accompagner pour une opérationnalisation diligente » a conclu le Ministre.

La convention a été signée respectivement par Messieurs Saër DIOP, DG de l’AEME, Papa Mademba BITEYE, DG de Senelec et Monsieur Adama GUEYE, Président de la FNBS. Elle a été paraphée à la fin les deux ministres.