Les maires, satisfaits du projet des lampadaires solaires

Le projet d’éclairage public des 50 000 lampadaires solaires, initié par le Président de la République, donne des satisfactions ; il a séduit les maires du Sénégal, qui ont rencontré ce lundi 21 septembre 2020 les ministres du Pétrole et des Energies et celui des collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires. Enchantés par les gains du projet, les maires ont tous plaidé pour sa généralisation.

Dans son mot de bienvenue, le Ministre du Pétrole et des Energies M. Mouhamadou Makhtar CISSE dira toute l’importance stratégique de ce projet. « Le sujet est d’une importance stratégique et tient à cœur Monsieur le Président de la République, qui nous a instruit, au sortir du conseil des Ministres du 12 août dernier, d’étudier, en relation avec les maires, comment améliorer sur l’étendue du territoire national, l’éclairage public des quartiers et des espaces publics », a informé le Ministre. Il soulignera que c’est pour cela que le Ministère consacre une attention particulière à la question qu’il a inscrite à travers des actions spécifiques dans la Lettre de Politique du Développement du Secteur de l’Energie (LPDSE).  Quant au Ministre en charge des collectivités territoriales M. Oumar GUEYE, il a invité les maires et les présidents des conseils départementaux à promouvoir l’éclairage solaire. « Le solaire est une piste à explorer compte tenu des gains économiques qu’il permet de réaliser alors que l’éclairage conventionnel consomme énormément d’énergie », dira le Ministre.  Il s’est réjoui des bienfaits du programme des 50 000 lampadaires solaires. Pour le Ministre Oumar GUEYE « le Président de la République accorde une importance capitale à la décentralisation ».

demandent sa généralisation

S’exprimant au nom de ses pairs maires, dont il conduisait la délégation, le Secrétaire général de l’Union des associations des élus locaux (UAEL) M. Abdou Khadre NDIAYE s’est réjoui de la démarche de l’Etat visant à réduire la facture énergétique des communes grâce au solaire. Il demandera à cet effet, comme du reste la presque totalité des maires qui ont pris la parole, à ce que ce programme soit généralisé, y compris dans les communes des zones rurales. « Depuis l’avènement des lampadaires solaires, nos villes sont devenues plus belles et le taux d’agression a diminué », a témoigné M. Seydou SANE, représentant le Maire de Ziguinchor. Une déclaration qui sera corroborée par le maire de Thiès M. Talla SYLLA, qui plaidera « pour la généralisation de l’éclairage public au solaire ».  

Selon M. Djiby NDIAYE, Directeur général de l’Agence Nationale des Energies Renouvelables, maitre d’œuvre du projet, 42 000 lampadaires ont été installés sur les 50 000 prévus, soit un taux d’exécution de 84%. Au total 142 communes ont pu bénéficier des lampadaires solaires, d’où la satisfaction des maires concernés.

L’éclairage efficace n’a pas été en reste. Le Directeur général de l’Agence pour l’Economie et la Maitrise de l’Energie (AEME) M. Saër DIOP a annoncé l’installation prochaine de 90 000 lampadaires à LED avec un système intelligent de commande, dans le cadre de l’éclairage public efficace. Ce projet nécessitera un financement de 29,25 milliards de FCFA qui vont permettre de faire des économies de 35,5 Gigawatts/heure. Ce projet permettrait, selon le Directeur général de l’AEME, de couvrir 31 277 ménages dans le cadre de l’accès universel à l’électricité.

Au sortir de cette rencontre d’échanges, jugée fructueuse par l’ensemble des participants, trois conclusions majeures ont été retenues. Il s’agit de :

  • La question de l’entretien et de la maintenance des lampadaires solaires au-delà des six (6) années de garantie, ainsi que la formation ;
  • la généralisation du projet demandé par tous les maires, notamment dans les communes des zones rurales et
  • la création de deux groupes de travail pour mieux approfondir la réflexion sur cette problématique.
    • L’un, qui serait coordonné par le ministère du Pétrole et des Energies pour réfléchir sur l’élargissement des missions du Fond de soutien à l’énergie pour intégrer la dimension éclairage public.
    • L’autre, autour du Ministère des Collectivités territoriales, avec l’Association des Maires du Sénégal, comme porteur du projet, travaillerait sur la généralisation des lampadaires solaires, avec l’appui de l’Etat.