Présentation De La Societe Africaine De Raffinage

Créée en 1961, la Société africaine de raffinage (SAR) a démarré ses activités le 31 Octobre 1963 et a été inaugurée le 27 janvier 1964 par le Président de la République Léopold Sédar Senghor. Elle est l’une des premières entreprises du Sénégal en termes de chiffre d’affaires et au cœur de la politique énergétique du pays et assure l’approvisionnement du marché sénégalais en produits pétroliers de qualité. La SAR utilise comme produits le butane, l’essence super, l’essence ordinaire, le kérosène, le pétrole lampant, le gasoil, le diesel oil et le fuel oil. Le pétrole brut subit plusieurs opérations dans les installations de la SAR avant sa mise à disposition. Les installations comprennent :
o Une unité de distillation atmosphérique et sous vide
o Une unité de reforming atmosphérique
o Une unité (mérox) de traitement de kérosène.

La SAR dispose d’un laboratoire équipé répondant aux normes nationales et internationales régissant l’activité du raffinage. Au cours de la transformation du pétrole brut et avant chaque expédition vers les dépôts, les produits font l’objet d’une analyse complète. L’expérience de la SAR a été saluée au-delà même de nos frontières. Des lettres de félicitations du Département d’Etat américain lors de visites de différents présidents américains à Dakar en est une parfaite illustration.
Depuis son implantation, la SAR a toujours placé la sécurité de son personnel et de ses installations au centre de ses préoccupations. Le renforcement continu de la sécurité a été obtenu grâce à une politique dynamique et concrète déployée autour de plusieurs axes (mise en place d’équipements de sécurité, formation permanente du personnel d’intervention, adoption d’un Plan d’Opération Interne (POI) et d’un Plan d’Urgence Maritime (PUM)…).

De 1963 à nos jours, Les installations de la SAR ont connu des améliorations successives qui ont renforcé la capacité annuelle de traitement. De 600 000 tonnes à son démarrage, celle-ci est passée à 1 200 000 tonnes. En 2005, elle a investi 5 milliards de francs CFA pour la construction de sa nouvelle salle de contrôle anti-explosion équipée d’un système de commande numérique pour la conduite de ses installations de raffinage. De la conduite pneumatique, la SAR est entrée dans l’ère du numérique.

La SAR est une entreprise citoyenne qui participe au développement économique et social du Sénégal. Elle est consciente de sa mission et particulièrement des enjeux liés à son activité (protection de l’environnement, développement durable…).

La Société africaine de raffinage est née au 20e siècle, son histoire se poursuit au 21e siècle…

//guindo.co/projects/web/energie-gouv/wp-content/uploads/2018/12/SAR-e1548777989147.jpg