Etat des lieux

Le système électrique a été caractérisé par un déficit de production ayant entraîné une énergie non distribuée qui a atteint 153 GWh en 2010 et 226 GWh en 2011.

La mise en œuvre des premières mesures de redressement a réduit le déficit de production et ramené l’énergie non distribuée à 1,7 GWh en 2012, permettant ainsi de gagner quasiment le pari de la disponibilité de l’énergie en quantité suffisante, avec la location de groupes, la mise en service des nouvelles capacités et la réhabilitation de groupes existants.

Toutefois, le mix énergétique est encore inadapté, parce que dominé par le recours aux produits pétroliers, avec des coûts de production variant entre 90 et 97 F CFA/kWh. Le coût de revient reste ainsi élevé (170 à 190 FCFA/kWh) par rapport au prix de vente à la clientèle fixé à 118 FCFA/kWh.

Perspectives

En vue d’assurer une disponibilité en quantité et en qualité, de l’électricité à un coût compétitif, des contrats d’achats d’énergie sont signés ou en négociation pour une diversification des sources de production incluant notamment le charbon, le gaz naturel, l’hydroélectricité et les énergies renouvelables (énergie éolienne et énergie solaire).

Le Plan de production découlant de ces projets, conduit à un mix énergétique caractérisé par la baisse des puissances installées fonctionnant avec les produits pétroliers de 91% à 45% sur la période 2013 – 2017. Ce mix se présente comme suit en termes de puissances installées :

Cette structure de production permettra à notre pays de s’affranchir définitivement de la tyrannie d’un seul combustible comme ce fut le cas pendant de longues décennies avec le pétrole, mais également une réduction substantielle du  coût de production de l’électricité, l’objectif étant d’avoir, dès l’année 2017, un coût maximum de production se situant entre 60 et 80 FCFA le kWh.

Le mix énergétique se présente comme suit en termes d’énergie produite :

Par ailleurs, le Gouvernement a la volonté de promouvoir une implication forte du secteur privé dans la production. Ainsi, les nouveaux projets seront développés avec des producteurs privés indépendants sélectionnés par appels d’offres, en dehors des projets développés dans le cadre de la coopération ou d’une extrême urgence avérée.

Siquis enim militarium vel honoratorum aut nobilis inter suos rumore tenus esset insimulatus fovisse partes hostiles, iniecto onere catenarum in modum beluae trahebatur et inimico urgente vel nullo, quasi sufficiente hoc solo, quod nominatus esset aut delatus aut postulatus, capite vel multatione bonorum aut insulari solitudine damnabatur.

Horum adventum praedocti speculationibus fidis rectores militum tessera data sollemni armatos omnes celeri eduxere procursu et agiliter praeterito Calycadni fluminis ponte, cuius undarum magnitudo murorum adluit turres, in speciem locavere pugnandi. neque tamen exiluit quisquam nec permissus est congredi. formidabatur enim flagrans vesania manus et superior numero et ruitura sine respectu salutis in ferrum.

Inter haec Orfitus praefecti potestate regebat urbem aeternam ultra modum delatae dignitatis sese efferens insolenter, vir quidem prudens et forensium negotiorum oppido gnarus, sed splendore liberalium doctrinarum minus quam nobilem decuerat institutus, quo administrante seditiones sunt concitatae graves ob inopiam vini: huius avidis usibus vulgus intentum ad motus asperos excitatur et crebros.