PTF ET SECTEUR PRIVE PROMETTENT PLUS DE 1600 MILLIARDS

La Table Ronde pour le financement de l’accès universel à l’électricité a connu son épilogue ce jeudi 8 avril 2021, sur une note très satisfaisante. Pour l’objectif fixé de rassembler 700 milliards CFA, le Gouvernement a noté des intentions d’engagement de 1640 milliards CFA, soit plus du double de l’enveloppe recherchée.
Les ministres Amadou HOTT de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Aïssatou Sophie GLADIMA, chargée du Pétrole et des Énergies, avaient rendez-vous avec le secteur privé, après les partenaires au développement.
Les deux ministres ont dit leur grande satisfaction de voir le secteur privé national et international faire preuve d’un grand engagement dans cet ambitieux projet de l’Etat d’électrifier tout le pays à l’horizon 2025 pour plus d’équité sociale.
Le ministre Amadou HOTT dira notamment que « pour gagner ce pari, la mobilisation du secteur privé, aux côtés de l’Etat du Sénégal, est primordiale. Au-delà d’un financement compétitif, il est attendu des partenaires privés qu’ils apportent efficacité, réactivité, innovation, transfert de compétences et plus largement, réponses aux enjeux du contenu local. Investir dans ces projets du plan opérationnel qui visent l’accès universel à l’horizon 2025 est un investissement rentable et socialement responsable ».

Le ministre du pétrole a précisé pour sa part « qu’une attention particulière sera accordée aux propositions de financement les plus attrayantes incluant une forte valeur ajoutée en termes de contenu local et d’employabilité des jeunes ». selon Mme Aissatou Sophie GLADIMA, l’objectif qui est aussi recherché à travers la mise en œuvre de ce programme est de maximiser les retombées économiques du Sénégal, en tirant profit des nombreuses opportunités de développement d’une véritable industrie de fabrication de matériel électrique (câbles, transformateurs, accessoires, etc.) et d’emplois, tout en garantissant les meilleurs services aux populations à électrifier.

Il faut rappeler que malgré les efforts importants fournis ces dernières années par le Gouvernement pour hisser notre pays dans le peloton de tête des pays ayant les plus forts taux d’accès à l’électricité en Afrique de l’Ouest, la cadence doit être accélérée pour électrifier les 13 819 localités (villages et hameaux) restant. Trois technologies sont identifiées pour atteindre cet objectif : extension du réseau, mini centrales solaires, systèmes solaires photovoltaïque individuels.