La tutelle pour un suivi rigoureux des projets et programmes pour un accès universel à l’électricité

L’Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale (ASER) a organisé le mardi 07 Mai 2019 un atelier de restitution de la carte électrique 2018 et procédé au lancement de sa plateforme suivi-évaluation. La rencontre était présidée par M. Adama Diallo secrétaire général du Ministère du Pétrole et des Energies.

La carte géospatiale présentée par l’ASER permet la collecte, le traitement, la visualisation et la diffusion à temps réel les informations requises pour le suivi-évaluation des performances et impacts des projets et programmes.

Quant à la plateforme de suivi-évaluation de l’électrification rurale, ses fonctionnalités reposent entre autres sur le suivi et l’exécution des programmes et projets d’électrification rurale et l’évaluation des effets et impact des changements notés dans les zones desservies par les projets de l’Aser. Elle a été réalisée en collaboration avec Enda Energie et elle est consultable à travers le web (asersn.net).

L’importance de ces deux programmes n’a pas échappé au Secrétaire Général du MPE, qui a mis l’accent, dans son allocution, sur la place centrale qu’occupe l’électrification rurale dans le plan Sénégal émergent. Pour M. Adama Diallo, l’électrification rurale constitue une des priorités majeures du gouvernement du Sénégal qui intègre l’accès universel à l’électricité en 2025 parmi les programmes prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE). C’est pour cela que la tutelle tient à assurer un suivi rigoureux de la mise en œuvre des projets et programmes et des performances réalisées pour atteindre cet objectif. La plateforme, permettant un « reporting » à temps réel de cette mise en œuvre est donc fondamentale, a assuré le Secrétaire Général Adama Diallo.

La plateforme va beaucoup faciliter la remontée de l’information et diligenter ainsi les délais de traitement soumis à la tutelle. Mais pour plus d’efficacité et d’efficience, le Secrétaire Général du MPE a appelé à une synergie d’action avec les autres acteurs du secteur comme la Senelec, afin de mutualiser les ressources et rationnaliser le processus de collecte des données. C’est dans ce sens qu’il a demandé aux acteurs que cette plateforme soit interfacée avec le Système d’Information Energétique (SIE) de l’UEMOA, un outil d’aide à la décision grâce aux données officielles collectées sur l’évolution du secteur, pour les pays membres.

Après les mots de bienvenues des autorités et des partenaires, une présentation de la carte électrique à été faite par Mlle Gnilane Ndour, chargée du Sig de l’Aser.

Au terme des discussions générales, des recommandations ont été émises pour une utilisation pérenne de la plateforme à savoir :

  • Créer un cadre harmonisé de rencontre et de partage entre les acteurs du sous secteur de l’électricité qui sera présidé par la cellule étude et planification du Mpe
  • Désigner des points focaux pour le cadre de rencontre
  • Renforcer les capacités des acteurs du sous secteur
  • Intégrer un tableau de bord et des données off grid
  • Sécuriser la plateforme et faire des mises à jour périodiques
  • Utiliser un drone dans la collecte de données