LA TRANSITION ENERGETIQUE AU CENTRE DES DEBATS

Dakar accueille les 13 et 14 décembre prochain la conférence exposition du MSGBC oil, gas &power. Mme Aissatou Sophie GLADIMA, Ministre du Pétrole et des Energies l’a annoncée lors d’un point de presse tenu le mardi 25 Octobre. La conférence-exposition a pour objectif général de promouvoir le potentiel de ce bassin commun à tous ces pays et qui reste sous exploiré vu le potentiel qu’il a révélé ces dernières années. Le MSGBC regroupe l’ensemble des pays du bassin sédimentaire composé de la Mauritanie, du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry.

Cette conférence-exposition du MSGBC sera le cinquième du genre. Mais la particularité de celle de cette édition c’est qu’elle constitue « la première grande ouverture pour le Sénégal dans notre secteur après les visioconférences imposées par la pandémie de coronavirus ». Selon le MPE, l’événement qui va enregistrer la participation de pas moins de 150 entreprises évoluant dans le secteur et plus de mille personnes venues d’une vingtaine de pays est considéré comme la principale plate-forme d’investissement pour les industries du pétrole et du gaz en Afrique de l’Ouest », s’est réjouie Mme Aissatou Sophie GLADIMA.
Dans l’organisation de cette grand-messe le partenaire du gouvernement sénégalais est Energy Capital & Power, un organisme qui a beaucoup d’expérience dans ce type d’organisation. Le choix du Sénégal par le partenaire stratégique ECP se justifie selon le MPE par « les avancées notables enregistrées dans le secteur de l’énergie, les investissements majeurs inscrits ces dernières années dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), les perspectives optimistes de l’exploitation pétro-gazière à l’horizon 2023 ainsi que les résultats significatifs dans le domaine des énergies renouvelables ».
La rencontre va permettre de « promouvoir tout le potentiel du bassin sédimentaire allant de la Mauritanie à la Guinée, en passant par le Sénégal, la Gambie et la Guinée-Bissau et également d’attirer les investisseurs internationaux et de redynamiser le secteur énergétique des pays constitutifs de ce bassin dont les ressources sont sous-exploitées », a précisé Mme le ministre.

Le thème retenu est « Energies du futur, comment financer une transition énergétique juste, équitable et inclusive ». Un thème qui colle parfaitement au contexte mondial au sortir du sommet de la COP 26 dont la thématique principale sera la transition énergétique et les changements climatiques. Les entreprises et les représentants des pays vont chercher à « promouvoir le développement et l’expansion du secteur de l’énergie en Afrique de l’Ouest et à ouvrir un dialogue sur la transition énergétique » selon Mme GLADIMA.

MSGBC Oil, Gas & Power est l’une des premières conférences majeures sur l’énergie en Afrique qui réunit l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique. L’événement célèbre les entreprises nationales, avec des pavillons qui seront consacrés à la mise en valeur des capacités locales. Il verra également la participation de délégations officielles venues de nombreux pays africains, notamment ceux du bassin sédimentaire MSGBC (Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau et Guinée Conakry), des pays producteurs de pétrole d’Afrique de l’Ouest, aux côtés de partenaires d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie.